10 Mar 2020

Se chauffer au bois, quels avantages et inconvénients ?

Le chauffage au bois connait un réel engouement. Que ce soit un phénomène de mode ou une véritable opportunité en termes de réduction de votre facture énergétique est une question qu’il est intéressant de se poser. Quels sont les atouts de ce mode de combustible et les inévitables inconvénients qui l’accompagnent. Revenons sur les points les plus importants.

1. Avantages

Intéressant financièrement : parmi tous les modes de chauffage disponibles, le bois est véritablement le plus économique. Il suffit de rappeler qu’il représente un coût de quelques 700 euros par an pour un foyer qui utilise une moyenne de 10 stères pendant cette période. En comparaison, l’électricité est d’environ 15 à 20% plus cher ainsi que le gaz, d’autant que le prix de l’électricité et du gaz ne cessent de subir des hausses alors que le stère de bois reste stable. Il faut ajouter à ce budget, le coût de l’abonnement qui s’établit autour de 100 euros.

Ecologique : contrairement au fuel ou au gaz dont l’extraction et l’acheminement sont émetteurs de dioxyde de carbone, le bois brûlé dans des appareils parfaitement conformes aux normes environnementales, est peu émetteur de déchets. L’électricité également, lorsqu’elle n’est pas verte, produit des rejets et sa production impacte notre environnement. A contrario, le bois est une énergie renouvelable. Les forêts se renouvellent et de nouvelles essences sont plantées pour pourvoir aux besoins en bois de façon à maintenir cette ressource.

Economies d’énergie : la France est le premier consommateur de bois énergie en Europe. Les foyers qui utilisent cette ressource en tant que chauffage principal atteint près de 70 %. C’est un constat qui montre l’importance de ce secteur ainsi que les économies qu’il permet de réaliser.

Des aides de l’état pour réduire le coût de l’installation : de façon à aider les foyers à s’équiper de cheminées et d’appareils performants de façon à obtenir une combustion propre, des dispositifs comme des primes ou de crédits d’impôts énergie sont accessibles. Pour en bénéficier, il suffit de réaliser une simulation afin de savoir votre niveau d’éligibilité.

Chaleur douce et homogène : avec un appareil bien entretenu et performant, vous disposez d’une chaleur qui se diffuse de façon homogène et douce. De nombreuses cheminées ou inserts disposent de réglages qui vous permettent de choisir la température idéale dans votre intérieur.

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-chauffer-mieux-moins-cher.pdf

2. Inconvénients

Encombrant : alors que les convecteurs électriques, radiateurs ou encore les pompes à chaleur ont tendance à limiter de plus en plus leur encombrement, les cheminées et autres inserts continuent d’être assez imposants. Même une cheminée murale va nécessiter de la place. C’est donc un paramètre à considérer.

Stockage des bûches : c’est un critère important si vous optez pour une cheminées à bûches. Vous devez disposez d’un lieu sec et assez spacieux pour entreposer vos stères. Pour les granulés de bois, si leur encombrement est moindre, il faut néanmoins prévoir de les entreposer.

Chargement manuel des bûches dans le système de chauffage : éternel problème à considérer. Heureusement les poêles modernes, et notamment les poêles à granulés se rechargent une à deux fois seulement dans une journée. Pour ce qui est des bûches, les cheminées à double combustion permettent de réduire le tirage et de garder son feu actif toute la nuit.

Entretien plus important qu’une chaudière à gaz : de façon à conserver un tirage optimal, il faut faire réaliser un ramonage au moins deux fois par an (avant et après la période de chauffe). Cet inconvénient est le même que pour les chaudières à gaz dont l’entretien est annuel.

Vous l’aurez vite compris, les avantages du bois l’emportent sur ses inconvénients. Ces deux aspects font assurément pencher la balance pour que vous vous équipiez vous aussi avec une cheminée design.